Les bénéfices des études marketing pour votre entreprise ?

Ce que l’on recherche dans les études marketing, c’est comprendre le contexte marché, les consommateurs, identifier les opportunités pour proposer une nouvelle offre ou améliorer l’existant. La finalité d’une étude est de permettre la mise en place de la stratégie commerciale de l’entreprise et d’un plan d’actions marketing, en limitant les risques d’erreur et en maximisant les chances de succès.

Le marketing c’est réunir la réflexion et l’action.  Analyser, estimer, évaluer, différents indicateurs ou insights pour ensuite décider d’un plan d’actions performant.

Quels sont les bénéfices des études marketing ?

Une étude marketing c’est augmenter ses connaissances sur son marché, qualifier et quantifier la valeur de son offre. Quand une entreprise réalise des études (marché ou consommateurs), elle dispose d’importantes informations sur son environnement, peut se comparer avec ses concurrents. Elle développe sa capacité à prendre du recul et à mieux comprendre les évolutions de son environnement, la maturité de son marché…elle perçoit mieux sa place sur son marché.

Les dirigeants ou équipes marketing qui ont développé une culture étude marketing sont souvent bien plus efficaces et experts de leur marché, ils anticipent mieux les changements et décident de meilleurs plans d’actions, ils sont plus à même de développer de nouvelles offres qui rencontrent le succès.

Quels sont les différents types d’études marketing et d’analyses possibles?

Le champ des possibles est large, ça tombe bien chez PLSC nous adorons faire des études 😀 .

Découvrez notre savoir-faire “études marketing” et nos références

Analyse des tendances du marché ;

  • Déterminer la taille d’un marché, en volume et chiffre d’affaires.
  •  Identifier les tendances à court terme et long terme
  •  Quantifier et qualifier le niveau de consommation par cible (client/non client..)
  • Analyse des actions de communication (publicité, média utilisés, pression publicitaire globale)

Analyse de l’environnement économique /social

  • Contexte réglementaire
  • Barrières à l’entrée

Analyse du comportement du consommateur

  • Mesure du comportement d’achat (marques achetées, habitudes d’achats, lieux d’achats, modalités d’achats, besoins dominants, critères de choix, attitudes au moment de l’achat, niveau de connaissance des produits, les éléments d’influence de l’achat)
  • Mesure et analyse des usages (motivation, type d’utilisation, fréquence, intensité, niveau de connaissance des fonctionnalités..)
  • Niveau de satisfaction et d’insatisfaction, logiques d’évolution, renouvellement, produits de substitution.

Analyse des canaux de distribution

  • Circuits de distribution et acteurs présents
  • Coûts de distribution et d’accès aux réseaux
  • Réseaux physiques, Digital Market Place

Analyse de la concurrence

  • Nature de la concurrence directe (organisation, capacité financière, commerciale..)
  • Force/Faiblesse des concurrents, portefeuille produits, actions commerciales et marketing
  • Analyse des positionnements
  • Nouveaux entrants
  • Produits de substitution de la concurrence

Analyse de la compétitivité de l’entreprise (audit mix marketing)

  • Analyse du portefeuille produits, évolutions de ventes par segment, Niveau de performance des produits
  • Analyse des performances de actions marketing et commerciales
  • Analyse de la communication (agréments, mémorisation, impact sur les ventes..)
  • Rentabilité des familles de produits

Les 7 erreurs à ne pas faire pour une étude marketing ?

Lors d’une étude marketing il est important de bien poser sa problématique et de bien formuler l’hypothèse de recherche. Voici quelques erreurs à ne pas faire.

1ere erreur : se focaliser sur un symptôme et non sur la recherche des causes,

2e erreur : partir avec une hypothèse de recherche trop fermée,

3e erreur : Faire une étude avec l’objectif de justifier son idée,

4e erreur : Penser une étude comme un outil de communication auprès de ses clients ou prospects et non comme un outil de recherche,

5e erreur : Lancer une étude uniquement quand les résultats de l’entreprise ne sont pas bons,

6e erreur : Se lancer dans l’urgence (souvent en relation avec la 5e erreur)

7e erreur : Se contenter d’interroger ses clients ou partenaires, sans chercher à interroger les acheteurs de produits concurrents, les non-acheteurs  voir les anti.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap